Présidence de Sekhoutoureya : Un poste aux prérogatives mal définies !

La nomination d’Ibrahima Kassory Fofana à la primature a requis l’unanimité presque totale du peuple de Guinée. Chacun voyait déjà l’arrivée d’un gouvernement déménageur à l’image de son chef Don Kass pour ses admirateurs. Annoncé avec tous les commentaires possibles, la montagne n’aurait accouché que d’une souris. L’étonnement est grand et la déception aussi est perceptible sur les visages. On se demande sur quelle base ces hommes ont été choisis quand on connait surtout leur passé immédiat.
 L’homme étant perfectible à l’infini comme le disait l’autre, on estime qu’ils pourront faire peau neuve pour accompagner honnêtement et dignement le chef de l’Etat. En tout cas on a grand espoir pour ce gouvernement à cause de son chef qui connait parfaitement le pays et ses hommes.
Ce qui est inquiétant c’est cette espèce de bicéphalisme qui semble être créé à la présidence avec cette histoire de chargé des affaires présidentielles. Pourtant la structure du gouvernement ne prévoyait pas une telle extension. On se demande alors entre la conception et la diffusion de ce décret que ce serait-il passé ? En Guinée on a l’habitude de se tailler la part du lion, l’on se souvient encore du fameux décret de Dalein fait à sa taille et à sa convenance.
 Pendant tout le temps que Ibrahima Kalilou Kaba a assumé les fonctions de Directeur de cabinet à la Présidence, un seul jour il a été fait mention de mauvaise gestion ou de détournement. D’ailleurs la jeunesse du parti dans son ensemble fonctionne avec sa bienveillante attention. C’est dire qu’il s’est largement investi pour la cause du parti ce qui fait de lui aujourd’hui le chouchou de cette jeunesse du RPG arc en ciel.
 L’inquiétude des jeunes aujourd’hui c’est justement ce bicéphalisme qui ne serait-il pas une astuce pour étouffer Ibrahima Kalilou Kaba ? Ordinairement le cabinet est le seul susceptible de gérer les affaires présidentielles mais à voir qu’il ya un autre commis à cette tâche ressemble à de l’amalgame.
Ibrahima Kalilou Kaba sait qu’il ne peut pas être permanent à ce poste. Il n’y était pas auparavant, c’est quelqu’un d’autre qu’il a remplacé et, forcément un autre le remplacera aussi.
 Mais avec cette situation aux contours mal définis, il serait bon que le chef de l’Etat prenne un décret à l’instar de celui fait pour Kiridi, pour confirmer ou démettre Ibrahima Kalilou Kaba. Ainsi il serait à l’abri de la voracité et de la rapacité d’une rivalité que l’on voit sourdre déjà. Tôt c’est fait mieux se portera Lilou Kaba qui avec son jeune âge et déjà son acquit en matière d’expériences a plus d’avenir que de souvenir. La jeunesse est totalement dubitative par rapport à ce bicéphalisme au sommet de l’Etat.
Que la sagesse guide nos décideurs !
 Mamady Hawa Cissé,Responsable de Section RPG Arc-en-ciel /Tel : 657 36 36 26

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here