1ere-journee-conakry-ville-propre-grand-marche-de-madina-action

Conformément au communiqué invitant la population de la ville de Conakry à participer aux travaux d’assainissement de la capitale, les commerçants de Madina se sont empressés de répondre à l’appel. Fermant portes et fenêtres de leurs boutiques, c’est dans un mouvement collectif que ces commerçants et étalagistes ont procédé au nettoyage de leurs places. C’est le cas de cette vendeuse de friperie au niveau d’Enipra. « Aujourd’hui, nous sommes en train d’assainir Madina. Personne ne sortira sa marchandise tant que nous n’avons pas fini de nettoyer. Notre administrateur nous suit du regard, quiconque sort sa marchandise il va jeter », a expliqué Mafoudia Bangoura.

Une autre commerçante qui a requis l’anonymat assène : « il faut que les autorités sachent qu’il ne s’agit pas seulement de nettoyer, ils n’ont qu’à aussi ramasser les ordures dans la capitale. Je jure que nous avons honte. Il faut qu’on le dise nous avons honte parce que quand quelqu’un vous dit qu’il veut ça et qu’il veut qu’on l’aide pour que ça se fasse… Mais on nettoie et on a entassé les ordures, en voilà qui sont entassés ici, il faut qu’ils viennent ramasser. Parce que nous avons honte lorsqu’on voyage dans d’autres capitales de la sous-région. Il faut qu’Alpha Condé nous aide à assainir la capitale. Un collaborateur n’est pas un parent, quiconque ne travaille pas dans son gouvernement, il n’a qu’à l’enlever. Même ta mère si elle ne travaille pas pour toi laisse la et va chercher quelqu’un d’autre. Celui qui est chargé du nettoyage dans le gouvernement s’il ne travaille pas, il faut qu’il l’enlève », a-t-elle dit.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne lancée le 9 juin dernier par le Premier ministre Kassory Fofana, en vue de débarrasser Conakry des ses montagnes d’ordures.

Maciré Soriba Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here