Les députés guinéens ont voté la nouvelle loi sur la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), à l’Assemblée nationale ce jeudi, 05 juillet 2018. Une loi composée de 29 articles et 5 titres.

Il faut noter que cette nouvelle loi sur la CENI, a réduit le nombre des membres de l’institution en charge d’organiser les élections et les référendums. Ils étaient 25 et sont 17 désormais. Parmi ces nouveaux membres, la société civile sera représentée par deux personnes, l’administration aura un représentant au sein de la commission électorale et la mouvance et l’opposition auront chacune 7 membres.
Cette nouvelle loi n’a pas tardé à susciter des réactions de certains députés. Le député Sila Bah à dénoncer ce qu’il appelle un Torchon.
« C’est un torchon qu’on nous a présenté ici. Il s’agit d’un arrangement entre copains de deux formations politiques pour prendre en otage une institution constitutionnelle et l’élimination des autres formations politiques… »
À signaler désormais il faudra que le parti ait au moins deux députés à l’Assemblée nationale et seuls les partis politiques ayant participé aux dernières élections nationales peuvent désigner des représentants pour la composition de la CENI.
Cette même loi designe le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation comme le chargé de la partie matérielle de l’institution.

 

Salima Première Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here