Une fois de plus, Donald Trump fait l’unanimité contre lui, et son tweet contre LeBron James a sans surprise provoqué un tollé chez les joueurs. « J’aime Mike », voici comment le président des Etats-Unis Donald Trump avait terminé sa sortie sur LeBron James, en référence à Michael Jordan qui visiblement ne partage pas la même vision que le président Trump.

Une à une, les stars NBA et WNBA se sont exprimés sur Twitter pour soutenir LeBron James, et Michael Jordan a même publié un court communiqué : « Je soutiens LJ. Il fait un travail remarquable pour sa communauté. »

Ces quelques mots de la légende Michael Jordan, au travers d’un communiqué livré par un porte-parole à la chaîne NBC, apporteront un grand boom dans le cœur de LeBron James.

Pour donc titiller LeBron James, Donald Trump va devoir trouver une autre référence que Michael Jordan, qui a donc déjà choisi son camp. En tout cas, voici une sacrée opposition pour le président des Etats-Unis…

Dans la même lancée, le journaliste de CNN, Don Lemon, a aussi frappé fort : « Qui est le vrai débile ? Celui qui met des enfants dans des classes ou celui qui les met dans des cages ? »

Polémique Lebron James-Donald Trump: Michael Jordan a choisi son camp

Les messages de soutien à LeBron James, violemment critiqué par Donald Trump, n’en finissent plus de fleurir. L’un des messages le plus important d’entre-eux a été publié samedi soir, dans les colonnes de USA Today : Adam Silver, patron de la NBA, a aussi défendu James.

«LeBron est un des meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA et un des athlètes les plus accomplis, a ainsi écrit Silver. Il dirige une société de médias qui réussit. Il a envoyé des centaines d’étudiants à l’université et vient d’ouvrir une école à Akron où des élèves défavorisés seront éduqués, nourris et transportés gratuitement. J’admire son intelligence et son sens du business et j’ai un énorme respect et une grande appréciation de ce qu’il fait pour sa communauté.»

Depuis sa prise de pouvoir, Trump ne cesse de s’en prendre aux sportifs et leurs actions sociales, et samedi, il avait critiqué LeBron James qui avait affirmé plus tôt dans la semaine que le président des Etats-Unis se sert du sport pour diviser les gens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here