Telimélé : une fille violée pendant 3 jours

Une fille de 14 ans a été violée par un jeune de 28 ans et séquestrée pendant trois jours dans la commune urbaine de Telimélé. Finalement, l’auteur présumé de ces infractions a été arrêté par les services de sécurité a appris la correspondante locale de universguinée.
Selon les explications de la victime son violeur a utilisé la ruse pour l’amené chez lui et abuser d’elle à plusieurs reprise elle dit je cite « au lendemain de la fête de tabaski le mercredi 22 Aout 2018 il m’a vu passer et ma appeler ,je suis aller a sa place ,je lui ai dit d’attendre que je demande mes parents pour savoir ce qu’ils en disent ,j’ai informé ma mère elle ma dit d’attendre d’abord un peu , un jour jr suis venue branchés mon téléphone près de son atelier de coiffure ,le soir quand je suis revenue pour le reprendre c’est ainsi le jeudi 30Aout 2018 je suis revenue aussi pour prendre mon téléphone et c’est en ce moment qu’il m’a demandé de partir avec lui il va me le remettre .A notre arrivée il a ouvert sa chambre et ma demandé d’entrer et lui ai dit que je ne rentre pas ,on sait longuement disputer et suis entrée finalement dans sa maison et il a fermé sa porte et enlever son pantalon il ma jeté dans le lit et enlever mes habits et ensuite il a abusé de moi à plusieurs reprise et cela pendant 3 jours a expliqué la fille ».Pendant tout ce temps la maman de la fille la recherchait mais elle ne savait pas sa destination car même si sa fille l’avait parler du jeune mais elle ne connaissait ni son identité ni son domicile .c’est au 3eme jours dans l’âpres midi que la jeune fille est rentrée à la maison elle a expliqué à sa mère quelle avait été retenu en otage pendant ces trois jour par ce jeune du nom de ALIMOU. Sa mère a saisi la gendarmerie qui est allée interpeller indexé par la fille .Les médecins qui ont examiné la fille ont confirmés que la fille a été effectivement touchée et l’accuser a été conduit a la prison civile de Telémélé ou il est actuellement détenu .
Il faut tout de même rappeler que le viol est devenu récurent en Guinée donc il est temps que les autorités en charge prennent leurs dispositions pour éradiquer ce phénomène qui inquiète plus d’un.
FATOUMATA LAMRANA BARRY
622-46-45-54

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here