Soupçon de détournement de 21 millions de Dollars à la BCRG : Tidiane Koita livre sa part de vérité …

Cette affaire rocambolesque qui secoue la banque centrale de guinée ne laisse pas des mis en cause indifférent. Notre rédaction s’est rapproché de Tidiane Koita actuellement en déplacement pour sa version sur les faits révélés par certains médias.

Lisez simplement sa réaction spontanée

Lorsqu’une personne ou un groupe de personnes privilégie la facilité, ça donne ce que nous sommes en train de vivre en Guinée depuis le 03/09/2018 avec certains médias.

C’est de l’utopie !

Heureusement que ce n’est pas tous les médias qui agissent de cette façon. C’est pourquoi je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer sur cette allégation de détournement de fonds à la Banque centrale dans laquelle mon nom est apparu sur les lèvres des journalistes de la radio Espace fm.

Pour parler directement, je dirai que je ne crois pas à cette histoire de détournement.

Je ne suis ni de près, ni de loin mêlé à ce genre d’opérations.

Je vous rappelle que je ne suis pas un employé de la BCRG encore moins du MSS, je suis un opérateur économique depuis plus de 12 ans dont 10 ans dans l’orpaillage.

C’est cette activité qui me lie à la BCRG comme tout bon exportateur d’or de notre Pays. Depuis le démarrage de mes opérations avec la banque centrale jusqu’à ce jour, je n’ai bénéficié aucun franc de cette institution malgré la modeste contribution que j’apporte au développement de notre pays et l’amélioration des conditions de travail des orpailleurs à travers mes activités.

Par ailleurs, je suis un operateur économique, ce qui implique que je n’évite que l’illégalité. Je suis heureux de travailler avec la BCRG et je le ferai tant que j’ai la possibilité. Cela dit, je confirme effectivement que depuis le 28 Aout, je suis à l’étranger pour des soins médicaux. J’ai été abasourdi d’enttendre que j’ai quitté le pays dans des conditions inhabituelles.

Pourtant j’ai pris le billet pour ce voyage depuis le 29 Juillet et qui devrait avoir lieu le 16 Aout. J’espère que vous conviendrez avec moi qu’il s’agit bien d’un voyage habituel. Entre temps, j’ai modifié ce premier billet pour des raisons personnelles.

Là aussi j’estime que j’ai le droit.

Mais lorsque j’entends des phrases comme quoi j’ai été libéré pour aller fêter à la maison, ça me fait de la peine pour mon Pays.

 Je précise également que j’ai quitté la Guinée 8 jours après la fête et non dans la précipitation comme certains le disent. Naturellement lorsque j’ai appris ces informations dans les médias, j’ai tout de suite réagi pour démentir ce mensonge professionnel qui a certainement d’autres buts que les 21 millions.

Certes, ma candidature à l’élection prochaine du bureau  de l’union nationale des orpailleurs de Guinée dérange certains mal intentionnés qui ne veulent pas aider le gouvernement à mieux organiser ce secteur en faveur des orpailleurs et de toute la Guinée.

La confiance qui me lie à ces orpailleurs de Guinée les fait mal, or les changements que j’ambitionne, apporter, seront en faveur de tous.

Un adage Africain dit ceci : Même quand tu danses dans l’eau, l’autre dira que tu dégages de la poussière.

Mais j’informe les personnes qui sont derrière tout ça que je reviens dans quelques jours en Guinée et tout le monde sera informé de mon retour au pays. Je ne suis exposé à rien sauf la volonté de Dieu. Je crois en Lui, en mon pays et aux textes de loi de mon pays.

Source www.actuconakry.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here