La Guinée, 60 ans de gâchis politiques, quand l’aubaine ?

L’un des rares jours où les Guinéens ont été unanimement d’accord sur l’avenir du pays !

Cette date inoubliable, à cause de l’audace de tout un peuple, naturellement déçu par l’exploitation de l’homme par l’homme. Briser cette vitre amère de la division, pour aspirer à un bel avenir brillant.

En un temps record, toutes ces situations ont permise aux populations d’atteindre leur but, à savoir : l’indépendance politique, mais l’espoir d’une liberté dans la dignité devint plus tard un malheur économique causé par notre pauvreté. nos jeunes dirigeants, principalement bloqués par la France, n’ont eu aucune stratégie pour faire sortir le pays dans cette misère économique et financière.
Et les défis liés à une indépendance économique tardent toujours à arriver.

En effet, sous l’inefficacité de la mauvaise gouvernance, le peuple devient de plus en plus pauvre. Pauvre malgré ses richesses naturelles. Le pays a du mal à sortir de ses problèmes sanitaires, alimentaires, éducatifs, d’emplois, infrastructures, l’ethnocentrisme etc…

À quand l’aubaine ?

Tenant compte de tous ces problèmes et du mauvais système de gestion des biens publics, les solutions alternatives ne sont pas pour maintenant. Ainsi, notre pays a besoin d’un changement de système de gouvernance politisée à une gouvernance économisée, la réduction du train de vie de l’État est indispensable pour la bonne marche de notre entité commune. Trop de dépense inutiles retirées dans nos caisses publiques. L’absence de rigueur et de vigueur en toute complicité de certains premiers responsables d’Institutions, qui devaient plutôt être Républicaines.

Le 28 Septembre de cette année, la nouvelle génération doit désormais prendre ses responsabilités en mains et faire bouger le pays. Les partisans de la division ethnique n’ont plus leurs places dans notre maison commune.

Ousmane KEITA, Citoyen de la République

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here