Emmanuel Macron sort de l’ordinaire et met l’Afrique face à son destin

French President Emmanuel Macron gives a speech at the 17th Francophone countries summit in Yerevan on October 11, 2018. (Photo by LUDOVIC MARIN / AFP)

Dans son discours à l’ouverture du 17è sommet de la francophonie qui a débuté ce jeudi 11 octobre 2018 à Erevan en Arménie, Emmanuel Macron ; le président français s’est écarté in extenso de l’habitude de ses prédécesseurs. Loin de se montrer professeur des bonnes valeurs démocratiques,  Emmanuel Macron dont le discours a duré 40 minutes environ s’est centré uniquement sur les questions de développement sans aucunement évoquer la question de la démocratie ou du respect  des mandats constitutionnels.

<< Nous n’avons aucune leçon à nous donner, mais des combats à mener ensemble >>. Voilà l’une des séquences phares ayant retenue l’attention dans le discours du Président français ;  Emmanuel Macron qui est d’ailleurs à son baptême de feu s’agissant  du sommet de l’organisation internationale de la francophonie.
Contrairement à ses prédécesseurs ;  François Hollande et Nicolas Sarkozy qui venaient enseigner les vertus de la démocratie aux chefs d’Etat membre de la francophonie, Emmanuel Macron quant à lui a polarisé son discours dans le sens du développement.
L’éducation des jeunes , enfants et surtout les filles, le développement du numérique, le renforcement  de la place de la langue française sur l’internet  et la mise en place d’un congrès des écrivains de la langue française sont pour Emmanuel Macron,  les combats que les pays membres de la francophonie se doivent de mener ensemble.
Avec ce discours, Emmanuel Macron s’est montré moins préoccupé par l’instauration de la démocratie en Afrique. Mieux, l’élection d’un nouveau secrétaire général de la francophonie issu du Rwanda serait aussi une preuve martelant que la démocratie en Afrique n’est plus une priorité pour la France.
Quand bien même la secrétaire générale sortante de la francophonie prônait avec véhémence la nécessité d’instaurer les valeurs démocratique partout,
Emmanuel Macron va bien loin  dans son discours en disant :<< Personne n’a de leçon à donner à qui que ce soit, mais chacun à une exigence contemporaine à porter>>.

Par Sègbégnon Pascal MITOWADE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here