« Ce qui se passe aujourd’hui n’est pas la faute de toute l’armée. Il ne faut pas dire que tous les militaires sont mauvais. Mais, il y a certaines personnes dans l’armée qui sont à l’origine de ça. Il y a des commanditaires parmi eux, il y a des gens qui donnent les ordres, je ne sais pas comment ils font les sélections », a ainsi déclaré le vice-président de l’UFDG, au siège du parti.

Parlant de la répression des manifestants, Dr Oussou Fofana, a dénoncé l’usage des armes à feux lors de marche politique du jeudi 15 novembre 2018.

« La dernière fois, sur 7Km, nous avons marché sans problème. On nous a dit que les forces de l’ordre étaient devant. En hommes responsables, on a évité la confrontation, nous avons décidé d’arrêter la manifestation, elle a été pacifique et nous sommes rentrés à la maison. Malgré tout ça, les forces de l’ordre sont allés vers l’axe, tirer sur les jeune » s’est-il désolé.

Pour rappel, un militaire a été grièvement blessé, vendredi, par des jeunes en colère à Bambéto, à l’occasion de l’enterrement d’un jeune tué par balle suite aux manifestations politiques.

Saidou Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here