Si le RPG-arc-en-ciel, a déjà perdu trois des cinq communes de kaloum, Matam et Dixinn), et que, l’espoir est mince de pouvoir gagner Ratoma, à Matoto, par contre, le parti au pouvoir pourrait ne pas faire de sang d’encre.

Tenant compte bien sûr de l’esprit de l’accord électoral paraphé entre la majorité présidentielle et l’UFR, dans le cadre des élections communales du 04 février dernier.

Lequel accord, a vu le RPG- arc-en-ciel apporter son soutien à l’UFR à Matam, commune qu’elle a gagnée, vendredi, lui permettant ainsi de garder la main sur son fief traditionnel. Soit dit en passant.

A en croire, le 2ème vice-président de l’Union des Forces Républicaines, qui s’est confié à un reporter de mosaiqueguinee, ce samedi 17 novembre, au siège du parti à Matam, l’UFR tient à respecter cet accord électoral à la lettre.

C’était au sortir de l’Assemblée générale hebdomadaire de la troisième force politique du pays.

« Cela a découlé des négociations qu’on a eues avec le RPG, mais aussi du soutien des autres partis et des autres composantes politiques qui étaient en concurrence à Matam », a expliqué l’honorable Ibrahima Bangoura.

Et ce député du parti de Sidya Touré, Haut représentant du chef de l’État de rassurer : « l’accord stipule que la mairie de Matam revenait à l’UFR, cela est fait, celle de Matoto reviendrait au RPG. Donc, nous attendons les élections », a laissé entendre l’honarable Bangoura.

Attendons donc le jour de vote non encore précisé, pour savoir si les conseillers de l’UFR, feront respecter cet accord en votant pour le candidat du RPG à Matoto

En attendant, il faut noter qu’à l’issue du dernier scrutin, le RPG-arc-en-ciel et l’UFDG, sont au coude-à- coude à Matoto, avec 14 conseillers chacun.

Les voix de l’UFR donc, qui en a obtenus 7, apparaissent déterminantes, pour ne pas dire précieuses, pour s’adjuger la plus grande commune de la capitale.

Alhassane Fofana

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here