Le ministre de la ville et de l’aménagement du Territoire, Ibrahima Kourouma

, est passé lundi 10 décembre 2018, à l’assemblée nationale.

C’était pour présenter et défendre devant les députés, son projet de budget pour l’année 2019, qui a enregistré une augmentation de 44%.

« Le projet de loi de finances initiale de l’exercice 2019, dans son volet dépenses, se chiffre à 115.893 631 000 GNF, contre un montant de 63.025.640.000 GNF en 2018. Soit une augmentation de 52.867.991.000 GNF, ce qui correspond à 44% », a dénombré Ibrahima Kourouma, à l’hémicycle.

Il faut noter que dans ce projet de budget, le volet dépenses du personnel s’offre 21%, celui des biens et services, prendra 2,72%, pour les dépenses et transfert 0, 10%.

Quant aux dépenses d’investissement, ce volet obtient 76,04%, dans ce budget.

A ajouter que le ministre en charge de la ville, a par ailleurs, expliqué quelques avancées qui auraient été enregistrées par son département.

Il s’agit, entre autres, de la sécurisation des équipements publics et la constitution de réserves foncières de l’Etat, par l’immatriculation de 45. 496 hectares de terrain.

Saidou Barry depuis l’assemblée nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here