Dans le cadre de l’élargissement de l’assiette fiscale, le numéro d’identification fiscale permanent (NIFP) a été officiellement lancé ce mercredi 23 janvier 2019 à Conakry en présence du Chef de l’Etat. 

Dans son intervention, Alpha Condé a saisi l’occasion pour annoncer la fin de la manipulation des billets de banque par les cadres des services de recouvrement notamment ceux des impôts.

« Tout payement se fera obligatoirement par virement électronique. Aucune manipulation de billets de banque désormais ni aux impôts ni à la douane ni nulle part… ça sera par virement bancaire, même pas de chèques barrés car nous savons que même les chèques barrés ne sont pas sécurisés et nous savons comment. Donc il s’agit aujourd’hui de faire en sorte que nous soyons en mesure de sécuriser nos ressources.   Il faut se dire la vérité, en étant gentil, on peut dire qu’au moins 1/3 des ressources intérieures  ne vont pas dans les caisses de l’État. Aujourd’hui c’est un ensemble de réformes. C’est bien d’élargir mais il faut que tout soit payé« ,  a-t-il indiqué

Poursuivant, Alpha Condé a annoncé l’interdiction des paiements des loyers en devise.

« L’impôt sur le foncier est l’impôt qui rentre moins. Lorsque j’ai voulu interdire qu’on paye les loyers en devise, mon petit frère Kassory m’a dit non président, il n’y a pas assez de maisons en Guinée, il n’y a pas assez de bureaux. Laisses les gens d’abord construire. Aujourd’hui, on a des immeubles partout. Maintenant, on va appliquer la loi. En Guinée tous les paiements se font en francs guinéens. On n’acceptera plus le paiement de loyer en dollars. Çà c’est fini »,  a décidé Alpha Condé, avant de prendre l’engagement que tout le monde paiera désormais l’impôt, sans exception.

<<Nous avons des immeubles ou appartements loués à 3000 dollars, mais où sont les impôts? Désormais tout le monde paiera les impôts. Évidemment on ne va pas faire la rétroactivité mais tout le monde paiera… Aujourd’hui les nouvelles technologies nous permettent de changer si nous le voulons. Désormais nous sommes capables de savoir exactement ce que chacun doit payer », a mentionné Alpha Condé.

Diop Ramatoulaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here