Les Enseignants Contractuels en colère.

Réunis en assemblée générale, dans l’après-midi du dimanche 27 janvier 2019, dans une école privée, ces enseignants contractuels, ont à l’unanimité décidé, d’exiger du gouvernement leur engagement pur et simple à la fonction publique, à travers un mémorandum qu’ils entendent, dès le jeudi prochain, déposé à la primature.

Joint au téléphone par notre rédaction, au sortir de cette réunion, le porte-parole des contractuels, n’y est pas allé du dos de la cuillère.

« Nous sommes jusqu’à preuve du contraire, des contractuels d’État, nous refusons catégoriquement toute idée de concours ou de test car, nous avions été suffisamment testés pendant les trois mois passés, d’octobre à décembre 2018. C’est pourquoi,  », explique Alsény Mabinty Camara.

Et de poursuivre : « Le jeudi prochain, un mémorandum sera adressé au département de tutelle et à la primature pour leur signifier notre désaccord à toute idée de test », a-t-il laissé entendre.

Toutefois si rien n’est fait, dit-il, les contractuels n’excluent pas d’envisager d’autres stratégies de revendication de leur droit en vue de se faire entendre.

Alhassane Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here