Halimatou Dalein, première épouse du chef de file de l’opposition guinéenne, est largement revenue le weekend dernier sur les dessous de l’interdiction par les autorités de la campagne d’assainissement initiée par elle dans la capitale.

«J’ai voulu aider mes compatriotes en assainissant quelques parties de Conakry, mais j’avoue que j’ai eu beaucoup de pressions. Je n’ai pas eu peur hein, mais j’ai eu des pressions. Les autorités militaires m’ont appelée et ont demandé de surseoir à l’assainissement parce qu’ils allaient le faire. J’ai dit mais moi aussi c’est une petite contribution, je peux bien le faire, si vous voulez, je peux le faire avec vous. Ils ont dit non,  que je suis leur femme et qu’ils veulent me protéger, qu’ils ont reçu des ordres de m’empêcher d’assainir Conakry. Comme ils l’ont dit poliment et gentiment, j’ai accepté», explique l’opposante.

A en croire dame Halimatou, elle ne compte pas pour autant baisser les bras face à l’insalubrité que connait Conakry. « Je suis en train de réfléchir, quand ça va me prendre la tête, je vais reprendre», conclut-elle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here