Après l’arrestation annoncée du commandant de la brigade Médicrime, Mamadouba Fougué Camara, les réactions viennent de partout, notamment de l’Ordre des Pharmaciens de Guinée.

Pour la présidente de cette entité, l’arrestation du commandant Fougué est un phénomène secondaire, à côté d’autres qui plombent le secteur pharmaceutique.

« S’il doit y avoir grève, c’est l’ordre des pharmaciens qui doit donner le ton. Pour le commandant Fougué, je n’ai pas été saisie par une voix officielle pour son arrestation. Si ça s’avère, je salue cet acte des autorités. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que l’acte du commandant Fougué est un épiphénomène par rapport à tout ce qui se passe dans le secteur pharmaceutique, par rapport à tous ces dysfonctionnements et d’autres », s’est exprimée Dr Hawa Diakité, présidente de l’ordre des pharmaciens de Guinée.

Le samedi dernier, réunis en assemblée extraordinaire, les membres de l’ordre des pharmaciens et ceux du syndicat des pharmaciens, avaient menacé d’aller en grève, contre la pollution du secteur notamment, la disparition du camion de faux médicaments en décembre dernier.

Cette menace de grève, selon les mots de la présidente, seule le syndicat a la légitimité de la maintenir ou la levée.

Universguinee. Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here