Le procès qui oppose Almamay Kalla Conté du site d’information guineelive.com a Kiridi Bangoura, Ministre D’État, Ministre secrétaire général à la présidence de la République se poursuit au TPI de mafanco.

Poursuivi pour diffamation, Almamy Kala Conté a comparu lundi 11 mars 2019 devant le juge au compte de la deuxième audience.

Répondant aux questions du juge, le patron du site guineelive.com a plaidé non-coupable.

Almamy Kalla Conté a expliqué à la barre qu’il a relaté les propos tenus lors d’une conférence de presse gouvernementale sur un éventuel cas de détournement de 11 milliards de francs Guinéens.

Après le renvoi du procès au 18 mars, nous avons interrogé les avocats de la partie civile.

<< nous, nous aurions souhaité que le renvoi soit fait avec l’optique pour l’audience prochaine que nous puissions plaider ce dossier. Mais puisque le tribunal est souverain, il en a décidé autrement. Ce n’est pas le feu à la maison. Nous allons voir la décision que le tribunal va retenir relativement a la demande faite par le prévenu.

En ce que nous sachions, en matière de délit de diffamation par voie de presse, lorsqu’un journaliste rapporte des propos, il lui appartient de rapporter les preuves de ce qu’il dit. Ce n’est pas à la partie civile de venir dire ce qu’on me reproche n’est pas vrai.

Vous savez quoi, il y a beaucoup de journalistes qui ont sapé ce métier noble, qui sont à la solde de certaines personnes qui les utilisent à des fins personnelles. Il faudra mettre fin à cela.

On ne met pas ses sentiments dans un compte-rendu. Le titre même est révélateur. Il utilise la figure de style pour dire que non, il n’a pas dit monsieur le ministre a détourné. Lorsqu’il dit que (une affaire de 11 milliards collée à la peau du ministre Kiridi Bangoura), ça veut dire quoi ? C’est une figure de style. Ce genre de comportement, on doit mettre fin à cela >> expliquent
Me Ousmane Simakan et Me Valentin Mansaré .

Selon l’avocat de la défense, le conseiller technique du ministre d’État doit comparaître.

<< le procès a été renvoyé au 18 mars 2019 pour que le tribunal statue sur la comparution de Amadou Tidiane Diallo, conseiller de monsieur Kiridi Bangoura en qualité de témoin. Il connaît beaucoup de choses dans cette affaire.

Effectivement, les débats ont eu lieu ce matin autour de la prétendue infraction de diffamation qu’on reproche à monsieur Almamy Kala Conté, journaliste de son état. Les débats ont tourné autour essentiellement de la preuve. On lui a dit de rapporter la preuve du détournement de 11 milliards. Bon, ce n’est pas lui qui a parlé de détournement. Cette question a été posée au cours du point de presse par d’autres journalistes >>, défend Me Salifou Beavogui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here