La disparition magique d’un camion-remorque qui était sous-scellé, dans les locaux de la gendarmerie de Matam, contenant des tonnes de médicaments impropres à la consommation continu a suscité des vagues de réactions dans le pays.  Selon les informations, ce camion avait pour destination les régions de Kankan et Nzérékoré, mais les responsables du dépôt régional de la pharmacie centrale de Guinée à Kankan, affirme n’avoir pas reçu de camion contenant de faux médicament.

Selon les professionnels de la pharmacie, la goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase dans le transport des produits pharmaceutiques incontrôlé en Guinée, est la disparition comme par magie, au mois de décembre 2018, d’un camion ayant à son bord du faux médicament, préalablement arraisonné et garé dans les locaux de la brigade Médicrime à Matam. Ce coup de filet  unanimement salué par les pharmaciens guinéen n’a été que de mauvais souvenir. Selon les informations circulées dans la presse, ces faux médicaments disparus seraient destinés à Kankan, Kérouané et Nzérékoré.

Interrogé, Dr Touré Himy directeur du dépôt régional de la pharmacie centrale de Guinée à Kankan, a laissé entendre que son service n’a pas reçu de faux médicaments « Je vous avoue que nous n’avons rien reçu, on n’a entendu qu’un camion a disparu comme vous et qu’il était destiné à Kankan, mais jusqu’à présent nous n’avons pas vu ces produits qui seraient destiné à la région de Kankan » A-t-il dit.

Selon lui, les pharmacies privées qui envoient des produits pharmaceutiques à Kankan n’ont pas aussi signalé de faux médicaments « Les privées que je connaisse ici, ne m’ont jamais saisi et généralement quand un faux médicament rentre dans la région le poule multidisciplinaire appel les pharmaciens, les douaniers et les policiers pour dire voilà ce qu’on a pris. Mais jusque-là, nous n’avons pas été interpelés par aucune autorité et on attend, mais nous n’avons pas encore vu ce camion » A-t-il soutenu.

Pour terminer, Dr Touré Himy annonce des mesures si toutefois, les autorités venaient à mettre main sur ce camion à Kankan « Avec la vente illicite des produits pharmaceutiques, d’abord énergétiquement on va rejeter ces médicaments, nous ne voulons pas que les gens qui ne connaissent pas les médicaments continu à les manipulé, parce que le médicament en principe est une substance appelée drogue, et une drogue ne peut pas être manipulé par tout le monde » A-t-il ajouté.

Focus : Universguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here