La liste des promoteurs de 3ème mandat pour le président Alpha Condé ne cesse de s’allonger de jour au lendemain, les cadres du pays, les ministres tous ne cachent plus leurs intentions de changer la constitution au profit de l’actuel président de la guinée.
En ce début de semaine, la grande surprise fut la sortie de Baidy Aribot, l’ex Secrétaire Exécutif de l’UFR et actuel Vice-Gouverneur de la banque centrale.
Dans ses interventions, Baidy Aribot est revenu sur les grandes réalisations du président Alpha Condé durant les 9 ans à la tête de la magistrature suprême de la Guinée, qu’il a magnifiées. Pour lui, le président de la république a répondu aux attentes des guinéens à travers ses multiples réalisations dans domaine de l’énergie, agriculture,…

 » Je le dirais à chaque fois que j’ai l’occasion de le faire, parce qu’il n’a que huit ans et ses réalisations sont vraiment de grandes œuvres. Hier on parlait d’électricité, dans ce secteur il avait promis de donner le courant et il l’a fait (…) ; Dans le domaine agricole aussi, les résultats sont visibles. Pour ce qui est des infrastructures routières et immobilières, cela aussi est visible partout dans le pays, et tout ceci grâce au président Alpha Condé  » a-t-il fait croire.
Baidy Aribot a rappelé que le problème aujourd’hui n’est pas une question de mandat, mais c’est de voir les failles qu’encombrent la constitution actuelle:
« Le problème est que les gens veulent ramener tout le débat au problème de mandat du président de la république. Alors que la question c’est autour de cette constitution. Est-elle suffisante ou pas ? Est-elle en phase avec l’évolution économique, politique et à la vision qu’on veut donner à la Guinée ? Si c’est cela, aujourd’hui vous avez le droit en tant que population de demander à ce qu’il y ait une nouvelle constitution. Personne ne doit vous l’interdire et ce n’est pas le président qui a demandé aux gens de venir solliciter une nouvelle constitution, c’est plutôt vous qui l’avez dit, en tant que guinéens, que vous êtes sous le label d’une constitution qu’il faut revoir parce qu’il y a des failles >> soutient-il.
Il a ensuite ajouté que ceux qui réclament un 3ème mandat pour le président ou une nouvelle constitution sont dans leur plein droit que nul ne peut les défaire.
 » Alors si vous le faites c’est votre droit et on ne peut pas vous empêcher ni vous faire peur. Alors si aujourd’hui, une partie de ce peuple souhaite qu’il y ait une nouvelle constitution, est-ce un crime ? » se demande l’ancien Secrétaire exécutif de l’UFR

Gilbert Tounkara pour universguinee.i

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here