Ils étaient au nombre de 7 personnes arrêtées ce samedi dernier pendant qu’ils manifestaient leur désaccord face à un éventuel projet de 3ème mandat à Kindia, cette manifestation a eu lieu au stade préfectoral de Kindia lors de la réception du président de la république.
Ces manifestants du Front national pour la défense de la constitution ont été jugés hier, reconnus coupables des faits qu’il leur sont reprochés et condamnés pour 3 mois de prison ferme et 500.000 francs guinéens d’amende chacun.
Ils ont été poursuivis pour trouble à l’ordre public et entrave au droit de manifester.

La sentence a été prononcée en présence de plusieurs citoyens dont l’ex-président de la délégation spéciale de l’UFDG Abdoulaye Bah.

Pour rappel, ces manifestants ont été Arrêtés à la devanture du stade par les forces de défense et de sécurité avant d’être incarcérés à la maison centrale de Kindia et jugés ce mardi, 7 mai 2019.

La plume de sankaran

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here