Condamnés à 3 mois de prison ferme et 500.000 d’amende par le tribunal de 1ère instance de Kindia lors de la visite du président de la république pour trouble à l’ordre public, les membres du Front national pour la défense de la constitution viennent d’être libérés et blanchis de tout délit aujourd’hui lundi 13 mai 2019 par la cour d’appel de conakry.
Ce fut un procès hors commun, la partie civile composée du procureur général et la défense ont tous plaidé non coupable pour les accusés.
Les avocats de la défense se sont réjouis de cet acte de la justice guinéenne qui est à sa première selon ces avocats.
Le président de la cour d’appel quant à lui, après délibération, a reconnu les 7 membres du Front national pour la défense de la constitution non coupables des faits qui leur sont reprochés. Par conséquent, ils sont acquités et libres, il a par la suite ordonné à ce que le tribunal de première instance de Kindia leur retourne leur t-shirt.
C’est une joie totale au sein de la société civile sortie vainqueure de ce procès.

La Rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here