SAMSUNG CAMERA PICTURES


L’affrontement survenu entre les membres du front national pour la défense de la constitution et les militants du RPG le mardi 30 Avril dernier n’a pas encore fini de faire couler ancre et salive à Kankan. Depuis le 13 Mai le FNDC avait porté plainte contre plusieurs responsables et certains militants du RPG Arc-en-ciel au tribunal de première instance de Kankan pour « Attaque Barbare, coups et blessures, vol de matériel violation du siège de PADES ».

Tôt ce matin les membres du FNDC composé des partis politiques de l’opposition ont pris d’assaut les locaux du tribunal de première instance de Kankan. Selon nos informations, l’affaire devait être présentée devant un juge, mais finalement, ça c’est limité à une rencontre à huit clos entre les membres du front et le procureur « Nous avons porté plainte contre les membres du RPG au tribunal de première instance de Kankan, le procureur a jugé bon de nous entendre, donc ce matin nous sommes venu, tous les membres du front sont là, on l’a rencontré, il nous a dit que notre plainte est recevable et de rester à l’écoute, qu’il nous informera courant cette semaine » A dit Sory Kouyaté coordinateur de UFR à Kouroussa et porte du FNDC à Kankan.

Poursuivant Sory Kouyaté estime qu’il y’a espoir pour le front dans ce bras de fer avec le parti au pouvoir le RPG « l’espoir d’abord nous amené à venir vers la justice, les faits sont là, ils indéniables et je crois que la justice ne peut pas  nier la vérité, donc nous comptons suivre cette affaire jusqu’à la fin » A-t-il dit.

Interrogé le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan Aly Touré a confirmé l’information selon laquelle, le parquet allait appeler les membres du Front courant cette semaine pour la suite de cette affaire.

A rappeler que Taliby Dabo, Mamby Camara, Djènè Mady Keïta, Moussadjan Condé, Aboubacar Condé, Babou Cherif et Adama Keïta (Donso) tous du RPG sont ceux qui sont pointé du doigt par le FNDC à Kankan de les avoir attaqué, administré des coups et blessures et volé des matériels au siège du PADES.

Abdoulaye N’koya SYLLA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here