L’Arcep-Bénin et l’Aur-Bénin rappellent les textes de loi régissant les services postaux aux promoteurs et consommateurs
Ce mercredi 10 juillet 2019, la ville de Bohicon a abrité un atelier de renforcement de capacités organisé par l’Aur-Bénin avec l’appui de l’Arcep-Bénin à l’attention des transporteurs routiers, des élus locaux, des promoteurs des services postaux, des usagers ou consommateurs des services postaux et des responsables des organisations de la société civile dans le but de rappeler à tous les acteurs qui opèrent dans le secteur postal, la réglementation en vigueur afin qu’ils se conforment à ces textes; histoire de se mettre à l’abri des risques et des dispositions pénales prévues par la loi.<<Le droit de transporter des personnes signifie-t-il qu’on a le droit de transporter des colis ou des courriers ?>> S’est interrogé  Hervé Coovi Guèdégbé ; le Secrétaire Exécutif de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste ( Arcep-Bénin)  dans son allocution d’ouverture de la cérémonie ayant connue la présence effective au présidium de Marcel Djidago; gestionnaire du parc à bus de Bohicon, le Dac du maire de Bohicon; Nicaise Ayissi, du représentant du Directeur Départemental de la Police Républicaine, et du représentant du Préfect du département du Zou.Bien que le Bénin s’est doté de la loi No 2014-14 du 09 juillet 2014 relative aux communications électroniques et à la poste en République du Bénin dont le livre II est entièrement consacré  aux services postaux, il n’est pas rare de constater que les usagers ou consommateurs continuent d’envoyer les courriers,  les colis et les marchandises via les bus ou véhicules devant transporter uniquement des personnes, ce qui engendre parfois des litiges de pertes de colis, ou de marchandise. Pour donc remedier à ce fléau qui prend de l’ampleur, mais qui n’avantage ni l’Etat, ni le citoyen consommateur ni le transporteur non-agréé par l’Arcep-Bénin, L’Association des Usagers du Réseau de téléphonie mobile au Bénin (Aur-Bénin) en partenariat avec Arcep-Bénin a réuni les promoteurs des services postaux agréés comme non agréés, et les consommateurs pour les encourager à se conformer à la réglementation en vigueur. Loin d’une démarche repressive, l’Arcep-Bénin invite les differents acteurs intervenants dans le secteur à opérer conformément aux textes régissant ce secteur d’activité pour jouir des multiples droits et avantages garantis par la loi.Pour Edouard Wallace; le président fondateur de l’Aur-Bénin, le but de l’activité est clair: << favoriser la naissance et l’animation d’un environnement inclusif et participatif favorable à la collaboration entre tous les acteurs du secteur postal, à l’interconnexion des différents réseaux postaux et à la formalisation des relations entre les acteurs de ce secteur et le régulateur qu’est l’Arcep-Bénin>>.Par  Pascal Sègbégnon MITOWADE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here