L’exploitation des gisements de fer de Zogota et Nimba, attention particulière à la récente décision du Président pour son choix remplaçant le transGuinéen par le transLibérien. 


La récente visite d’État du Président George Weah en Guinée est très symbolique, vue l’influence diplomatique que notre pays a mené dans la sous-région, depuis l’indépendance. Cela démontre notre grandeur politique, surtout militaire, que nos régimes successifs ont assuré pour ce pays ami, à savoir, le Libéria. 


Cependant, en parlant des dessous de cette visite d’État, nous estimons que notre Gouvernement a pris une décision qui doit être dénoncer. À savoir, celle de céder à la future société d’exploitation minière, de passer par un autre plan, qui va forcément annuler certains privilèges au bas peuple. 
Auparavant, dans ces projets, les clauses mettaient un accent indiscutable, sur un développement minier totalement lié sur le plan national. C’est-à-dire, les gisements, étant une richesse appartenant aux populations locales, toute la nation devrait profiter de son exploitation. Donc, ces mines situées en Guinée Forestière, devraient être acheminer vers la Guinée Maritime, pour son embarquement. Ce qui permettra la création de beaucoup d’emplois, de croissances et le désenclavement de nos localités les plus isolées. 


Malgré ces avantages pour nos populations locales, notre Gouvernement fait les yeux doux pour le Libéria, en mettant de côté, les intérêts du peuple. 
Surtout que, les mines ne garantissent aucun développement durable, alors, il faut plutôt que notre État l’exploite en diversifiant les activités économiques. Chose qui va nous permettre, de diversifier notre développement local. 


Ousmane Keita

Analyste Politique

Altermondialiste Chroniqueur et Animateur Médias

Citoyen de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here