La convocation  du corps électoral  par le chef de l’Etat pour les élections législatives prévues pour le 16 février 2020 sucite beaucoup  de réactions au sein de la classe  politique  Guinéenne. Quelques heures  après  son approbation par un décret présidentiel , le Secrétaire général de l’UFR,  a dénoncé un acte « illégal » du président  Alpha Condé.
Saïkou Yaya Barry la fait savoir lors d’un entretien téléphonique accordé à notre rédaction Universguinee.info ce vendredi 15 novembre.

Pour lui, « On ne peut convoquer le corps électoral que lorsque ce corps électoral est connu. On n’a pas encore de corps électoral, comment peut-il convoquer une élection sans le corps électoral. La révision du fichier commence le 21 novembre comment un décret peut sortir aujourd’hui un corps électoral qui n’existe pas. Quelqu’un qui réfléchit et qui pense aux principes, à la loi, ne peut pas agir comme ça « , a dénoncé l’honorable Saikou Yaya Barry

Le problème, selon Saikou Yaya Barry, c’est qu’Alpha Condé ne respecte aucune règle. « On dirait qu’il n’a pas fait le droit comme il le prétend« , dit-il. Selon l’honorable , Alpha Condé est pressé d’avoir la majorité  des députés à l’Assemblée Nationale pour faire passer  son projet de changement de constitution.

Les états majors des partis politiques de l’opposition sont obligés de réfléchir quant à l’attitude à adopter face à cette décision «  illégale », conclut  Saïkou Yaya Barry de l’Union des Forces Républicaines , troisième force politique guineenne.
Laye BAYO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here