Sept pick-up  de la gendarmerie numéro 3 de Matam, ont fait une décente  musclée  chez un distributeur d’images de canal  ce mardi 03 décembre  2019 à  Bantounca1  dans la commune de Ratoma. On reproche à  cette personne de diffuser  les images  de canal+sport  interdite par les responsables de ladite entreprise depuis plus d’un an.

 Selon les témoignages recueillis sur place , cette décente musclée  des gendarmes à  créer  la peur et la psychose chez les citoyens  de Bantounca1.


Sur le sujet ,  Abdoulaye Diakite distributeur d’images  de canal dans ledit quartier, nous a  dit ceci :<< Dans la commune de Ratoma , il ya une association  des distributeurs d’images de canal . Nos chefs  nous ont fait comprendre que canal ne veut pas  négocier les chaînes qui donne le sport c’est à dire canal+ sport. Au cours de notre réunion, il a été  décidé  qu’aucun  distributeurs , aucun  réseaux  ne mettent une chaîne qui diffuse  les images de canal+sport qui donne le football. Il y a  de cela six mois avant même  la Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019. Depuis lors on a pas mis les chaînes de canal+sport dans nos  programmes. Ce matin j’ai été  surpris  de voir sept pick-up de la gendarmerie numéro 3  de Matam chez moi  pour dire que je diffuse les chaînes de canal +sport.  J’ai parler avec le comandant qui m’a  rassurer qu’ils vont vérifier  les images si ya pas  canal +sport qu’ils ne vont pas  toucher à  mes installations, je le lui ai dit  aucun problème. C’est ainsi que  j’ai  ouvert le studio pour qu’ils vérifient les images mais entre  temps, les gendarmes  ont commencé à  débrancher  les appareils et partir avec le tout.>> martel t-il
 
Dans les heures qui suivent, Abdoulaye Diakite nous a fait comprendre  qu’il va saisir  les responsables  faîtières  de leur association pour ces équipements.
<< Comme je fait parti d’une association qui nous a donnée  l’ordre  de diffuser les images de canal mais en nemettant pas les chaînes de canal + sport, j’irai vers eux pour qu’il soit mon avocat  et de m’aider à ce que retrouve mes appareils. Car s’il nous avaient dit d’arrêter  j’allais  arrêter mais personne  ne m’a dit d’arrêter. >> a-t-il ajouté
Pour rappel, depuis  plus d’un an,  les responsables de canal+ ont interdit  le piratage  des lignes de canal  dans les différents quartiers de Conakry.
Laye BAYO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here