A travers un communiqué rendu public, ce vendredi 13 décembre, que le porte-parole du ministère de la sécurité  et de la protection civile, a dit constaté  avec amertume que le port par des personnes de tenues assimilables aux uniformes des services de sécurité ou de la défense nationale.

Pour Mamadou Camara, contrôleur général de police, cet état de fait contraire aux dispositions  de l’article 16  du  décret NoD/98/108/PRG/SCG du 13 juillet 1998, portant réglementation  des activités des sociétés  et entreprises de sécurité privée, peut être interprété diversement dont entre autres, se substituer aux forces de sécurité ou de défense pour commettre des crimes ou délits.

Le ministère de la sécurité et de la protection civile, conscient des éventualités que cette confusion pourrait créer à l’avenir, rappelle que l’importation, la vente et le port de l’uniforme sont exclusivement réservés aux forces de sécurité et de défense.

Donc par conséquent, le ministère a indiqué que toute personne qui sera appréhendée pour port et détention illégal de tenues assimilables à l’uniforme des forces de sécurité ou de défense, s’exposera à la rigueur de la loi.

Le département dirigé par Albert Damantang Camara, assure qu’il ne ménagera aucun effort pour les dispositions en la matière.
Laye BAYO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here