Dans le projet de nouvelle constitution, annoncé jeudi par le Chef de l’Etat, on note que le nombre des institutions républicaines, passe à douze, contrairement à la constitution de Mai 2010.

A l’exception de la HAC (Haute Autorité de la communication), prévue par les dispositions de l’article 4 du projet mais qui n’apparaît pas à l’intérieur du texte, toutes les autres, celles mises en place et fonctionnelles tout comme celles prévues mais pas encore mises en place, sont toutes reconduites.

Il s’agit de : le président de la république, le premier ministre, l’Assemblée nationale, la Cour constitutionnelle, la Haute Cour de justice, la Cour des comptes, la Cour suprême, le Conseil économique, social, environnemental et culturel, le Médiateur de la république, l’INIDH, la CENI et le Haut conseil des collectivités locales.

C’est probablement l’organe de régulation des médias, la HAC présidée par dame Martine Condé, qui ferait les frais de cette réorganisation des pouvoirs, prévue dans le projet de nouvelle constitution.

Il faut noter que cette institution, la HAC, est bel et bien citée à l’article 4 du projet de nouvelle constitution.
Laye BAYO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here