Un échange de tirs s’est déroulé ce jeudi 19 décembre, près du siège des service secrets russes à Moscou. L’un des agents du FSB est mort, il y aurait aussi plusieurs blessés. Le tireur, lui, a été « neutralisé ». L’incident n’a pas encore été qualifié de terroriste par les autorités russes, mais il a suscité un vent de panique dans les rues du centre de Moscou à quelques pas du Bolchoï et du Kremlin.


Avec notre correspondant à Moscou,
 Daniel Vallot

« Un inconnu a ouvert le feu près du n°12 rue Bolchaïa Loubianka, il y a des blessés. Son identification est en cours, le criminel a été neutralisé », a indiqué le service de presse du Service fédéral de sécurité russe (FSB) à l’agence d’État Tass, ainsi qu’à Ria Novosti, ce jeudi en fin d’après-midi.

L’homme a d’abord tenté de s’introduire dans le bâtiment des services de sécurité, puis il s’est enfui contournant l’immeuble et se cachant dans un parking situé à l’arrière du bâtiment. S’en sont suivis de longs échanges de tirs, aves les forces de sécurité. Au cours de la fusillade, l’homme a blessé cinq personnes et tué un officier du FSB, avant d’être lui-même abattu. Les forces de sécurité ont dû ensuite faire sauter un engin explosif qui se trouvait dans le sac à dos de l’assaillant rapporte vendredi matin la presse russe.

Acte terroriste ?

Dans la soirée de jeudi, les autorités russes ont ouvert une enquête pour « atteinte à la vie d’un agent des forces de l’ordre », mais la qualification d’acte terroriste pourrait être ajoutée, selon la presse russe. Pour l’heure, les  motivations de l’assaillant restent totalement inconnues. Mais le lieu et la date de la fusillade n’ont sans doute pas été choisis au hasard. Le siège du FSB est un lieu de pouvoir très connu en Russie. L’immeuble imposant héberge les services de renseignements du pays depuis le début des années 20, des milliers de personnes y ont été détenues et torturées à l’époque soviétique.

Enfin la fusillade a été perpétrée juste après la conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine. Au moment où les échanges de tirs avaient lieu, le président russe participait à une conférence de presse annuelle suivie d’une soirée des services de renseignement russe. Dans le discours prononcé durant la cérémonie, Vladimir Poutine se félicitait du bilan des autorités russes en matière de lutte anti-terroriste.

Source : Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here