Le procès des syndicalistes arrêtés en marge de la grève des enseignants, ouvert hier jeudi, se poursuit au tribunal de première instance de Mafanco ce vendredi 17 janvier 2020.

Dès l’ouverture de l’audience, la parole est revenue au procureur de la République près le tribunal de Mafanco, Alseiny Bah, qui a requis huit mois de prison et une amende de cinq cent mille (500.000) francs guinéens contre Mamadou Camara, Ibrahima Sory Soumah, Mark Fassa Kamano, Noumouké Condé, Thierno Amadou Baldé Mamadouba Camara et Mohamed Lamine Sylla.

Quand à Fatoumata Battouly Barry, Mohamed Lamine Yansané et Sâa Léno, le procureur demande leur libération pure et simple.

LB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here