Le Tribunal de Première Instance de Mafanco, a rendu hier jeudi, son verdict dans le procès  contre 12 enseignants membres du SLECG.

Sur les 12 prévenus, 11 ont été renvoyés pour des fins de poursuite pour délits non constitués. Tandis que le nommé 12 Thierno Amadou Baldé, a lui, été condamné à trois mois d’emprisonnement, assortis de sursis.

Pour Me Mohamed Traoré, l’un des avocats du SLECG, la défense va faire appel de cette condamnation par sursis pour enlever tout effet aux charges articulées contre leur client.

« Parmi les 12, c’est un seul qui a été condamné à trois mois par sursis, nous allons relever appel de cette condamnation par sursis aussi pour enlever tout effet à cette condamnation aussi longtemps qu’il n’y aura pas un jugement en appel…Ce n’est pas parce que la majorité de nos clients ont été libérés que nous sommes satisfaits. Nous ne sommes pas totalement satisfaits. Notre souhait aurait été d’obtenir les décisions de mise en liberté pure et simple », a-t-il laissé entendre.

Poursuivant, le bâtonnier a ajouté que la défense en fera de même pour les deux jeunes élèves interpellés dans le même cadre et condamnés chacun à trois mois assortis de sursis.

OC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here