Après l’opération de révision des listes électorales en vue de l’organisation des élections législatives, plusieurs partis politiques, notamment de l’opposition avaient dénoncé un enrôlement « massif » de mineurs.

A la suite de cela, beaucoup d’observateurs avaient également fait cas de la non radiation des personnes décédées.

Eh bien, ces deux problèmes ont été solutionnés, à en croire la commission électorale nationale indépendante (CENI), qui a animé une conférence de presse, ce mercredi, 05 mai 2020.

En ce qui concerne le cas des présumés mineurs, l’institution électorale a fait savoir que 58 mille 885 ont été complètement extirpés du fichier.

Quant aux personnes décédées, ce sont 164 026, qui ont été radiées.

La directrice du département fichier électoral de la CENI a tenu à précisé que cette opération de radiation des électeurs décédés à été fait sur la base de la présentation d’un certificat de décès.

Ce qui peut amener, bien évidemment certains, à penser que les noms d’autres personnes décédées existent encore sur le fichier.

OC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here