Violences survenues à N’zerekore : Alpha CONDE s’explique.

0
5

Au cours d’un  entretien  accordé à  nos confrères Rfi et France 24, ce mardi 06 Octobre 2020, le président guinéen Alpha CONDE est largement revenu sur les violences survenues dans la région forestière après le double scrutin du 22 mars dernier. Il s’est aussi exprimé  sur le récent rapport publié le 01 octobre dernier sur les exactions des forces policières  lors des des différentes manifestations du FNDC à Conakry et périphérique.

Le président guinéen, comme d’habitude  , s’est montré déçu de cette institution qu’il juge partiale et non crédible : « Ecoutez, moi je ne prends pas Amnesty International au sérieux. Ils font des enquêtes à charge. Vous venez, vous n’interrogez pas le gouvernement pour savoir. Je vous fais remarquer qu’il y’a des gens qui étaient habillés avec des gris gris comme des fétiches en disant que ce sont des anti-balles, en disant qu’ils vont attaquer le camp à N’Zérékoré. ils sont actuellement en prison à Kankan et ils ont reconnu.>> a déclaré alpha Condé

Poursuivant son intervention, le président a  jugé le rapport non fondé.

« Amnesty fait des rapports unilatéraux, ils ne font pas des enquêtes, s’ils faisaient des enquêtes, ils auraient vu que la plupart des gens qui ont été tués à N’Zérékoré, ont été tués par des gens sont venus du Libéria et de Kénéma. On a arrêté un certain nombre d’entre eux qui sont actuellement jugés. Il y’a certains qui n’ont pas tiré qui ont été libérés, ceux qui ont reconnu qu’ils ont tiré sont encore en prison » a précisé le président guinéen.

Laye BAYO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 − 10 =