Élection présidentielle du 18 octobre : la Diaspora Africaine en Europe rend son rapport

0
237

La mission conjointe d’Observation Electorale Africaine en Europe et du Groupe Agir Europe -Afrique , a fait une déclaration relative à la tenue du scrutin 18 octobre dernier , le 04 novembre 2020 suivi de la remise du rapport d’évaluation de la mission à la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI.

Le porte parole de ladite mission conjointe, Dr Jean-Claude Konan, s’est tout d’abord réjouit du déroulement du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020.

<< considérant  que cette participation  du chef de file de l’opposition a  permis de réaffirmé la crédibilité des autorités  en chargent d’organisation des élections particulièrement la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI. Considérant  aussi que la campagne  électorale s’est déroulée dans la joie et dans un climat  apaisé malgré  quelques incidents . La mission  conjointe d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe, felicite le peuple guinéen pour son patriotisme et son civisme dont il a fait preuve lors du scrutin du 18 octobre dernier. La CENI aussi pour son travail professionnel et concensuel qu’elle a abattue dans le respect des textes qui regisent l’organisation des élections. >> déclare t-il

La mission conjointe d’observation électorale de la Diaspora Africaine en Europe et Groupe Agir Europe -Afrique, a  aussi condamnée la déclaration de l’Union Européenne qui selon elle est nul et non effet sur le processus.

<< condamne avec force la déclaration  de l’Union Européenne qui sont à qualifiée  d’ingérence et d’atteinte à la souveraineté nationale et du non respect des institutions organisations internationales qui ont observées. Condamne aussi la proclamation prématuré du président de l’UFDG en violation des règles démocratiques et de la loi électorale en République de Guinée. La mission conjointe d’observation électorale de la Diaspora Africaine en Europe et Groupe Agir Europe -Afrique , encourage les candidats à se comporter comme des véritables démocrates en respectant les institutions de leur pays. >> a expliqué  Dr Jean Claude Konan

Fodé BAYO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 + 17 =