ONG AMALI : 95% des femmes et filles sont victimes de violences de tout genre en Guinée

0
443

Lancement
Le monde célèbre demain mercredi 25 novembre 2020, la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. En prélude à cette journée, l’ONG AMALI a diffusé à cet effet un documentaire sur les VBG ce mardi à Conakry devant les journalistes et autres défenseurs des droits des femmes. 

Houray Bah , présidente en même temps réalisatrice de ce documentaire, explique les motivations qui lui ont poussées à réaliser ce documentaire.                             

<< Dans ce documentaire de 24 minutes, plus de 95 % d’un  échantillon de  femmes et filles rencontrées ont été  victimes de violences de tout genre dans la zone spéciale de Conakry et alentours. C’est suite aux violences que j’ai été  victime avec monsieur X ,  que j’ai  eu le courage grâce aux conseils des bonnes  personnes de réaliser ce documentaire au fond  propre. >> a-t-il évoqué
                   
La recrudescence des actes de violences basées sur le genre notamment harcèlement, violences conjugales, mariages précoces et viols, est récurrente en Guinée selon l’ONG AMALI. C’est pour inverser cette tendance que sa présidente invite les victimes à  briser le silence.

<< Il faut que les femmes et filles victimes des VBG  sortent de leur silence. Elles peuvent venir voir les ONG pour parler  leur cas sinon ça va pas aller. Ou aller voir les autorités judiciaires afin que des enquêtes soient menées tout en apportant soutien et assistance nécessaire et surtout  punir les bourreaux.>> a lancé Houray Bah
                 
Osons croire que cet appel de l’ONG AMALI tombera dans les oreilles attentives des autorités concernées afin de mettre fin à ces violences.

Fodé BAYO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 7 =