PEDN et Dialogue politique:  »On part au dialogue pour un gain de cause » Ousmane Kankou Moussa

0
270
Ousmane Kankou Kaba commicant pedn

Lansana Kouyaté président du parti de l’espoir et de développement national affirme que son parti ne va pas participer au dialogue politique. Pour le parti, le processus de dialogue qui vient d’être entamé comporte plusieurs dysfonctionnements. Le PEDN soutient qu’il impératif que certaines conditions soient réunies pour que le dialogue soit inclusif.

Comme plusieurs autres politiques, Lansana Kouyaté décline à son tour sa participation au cadre de dialogue politique. Le président du Parti de l’espoir et de développement national a dénoncé des dysfonctionnements dans le processus. Ousmane Kankou Kaba est le chargé de communication du PEDN.

La décision est consensuelle

« La position que le président a c’est la position du parti et non pas celle de la personne du président. C’est la position du bureau exécutif national, c’est la position des comités nationaux donc c’est la position de l’ensemble du parti », a-t-il réitéré.

Le dialogue certes est une bonne chose. Mais le PEDN estime qu’il aurait dû se tenir autrement. Ousmane Kankou Kaba.

« Nous avons jugé nécessaire de ne pas prendre part à ce dialogue parce que les résultats sont déjà connus. On se demande à quoi ont servi les autres cadres du dialogue absolument rien. Est-ce qu’il faut aller au dialogue juste pour aller ? pour obtenir gain de cause ? », s’est-il interrogé.

Ousmane Kankou Kaba affirme que le parti de l’espoir et de développement national n’est pas opposé au dialogue mais pose des conditions pour sa participation.

« Il faut que la loi soit respectée et que les prisonniers qui sont arbitrairement détenus soient libérés. Il faut également que les décisions prises lors de ce cadre de dialogue soient appliquées à la lettre » a martelé ce chargé de communication du PEDN.

Par ailleurs, le parti de l’espoir et de développement national a félicité les grâces présidentielles accordées à certains détenus. Mais le PEDN déplore ces libérations sans mesures d’accompagnements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 15 =