Guinée2020Politiques : Une commission révèle ses observations au moment des derniers évènements politiques

0
74
Politiques
La commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques

Respecter le code de conduite des partis politiques et élections, c’est l’objectif de la commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques à travers son projet  »Renforcement des capacités électorales et de responsabilisation, normes ordonnées et gouvernance démocratique ».

Ce vendredi, cette commission de suivi a présenté lors d’une conférence de presse un système de monitoring qui lui a permis de tirer ses conclusions de la conduite des partis politiques et des élections en Guinée.

Moraliser les partis politiques

Du 1er juillet au 31 décembre 2020, le directoire national de la commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques, dans le cadre de l’apaisement politique a procédé à une campagne de monitoring pour s’imprégner du comportement des partis politiques, de leurs compositions et également le déroulement des séances électorales.

Appuyée techniquement par la NDI (National Democratic Institute) en complicité d’un accompagnement financier de L’USAID, cette commission de suivi dispose d’un système de remontage d’information (le logiciel Apollo) qui selon elle permet à l’ensemble des observateurs déployés sur le terrain dont 17 dans le grand Conakry et 11 dans les régions d’enregistrer les données recueillies. Mamadou Fofana qui le porte-parole de la commission explique les motivations et revient sur quelques observations.

 »la finalité de ce monitoring est d’amener les acteurs politiques à s’engager pacifiquement dans le processus électoral à travers le respect des principes et règles du code de conduite. Durant six mois de monitoring, la commission a fait un certain nombre de constat : les relations générales entre les partis politiques ; l’image de la représentativité féminine dans les partis ; la pertinence des projets de société, la reconnaissance des résultats donnés par les institutions désignées à cet effet… » a-t-il déclaré

La commission, à l’issu des résultats de son monitoring, a formulé des recommandations aux partis signataires membres et différents acteurs impliqués dans le processus électoral pour un respect rigoureux dudit code.

 »Nous avons demandé à ce que tous les détenus politiques actuellement incarcérés à la maison centrale soient jugés nous avons tenu également à faire un état des lieux sur les violences qui ont eu lieu avant pendant et après les élections et rendre aussi justice à ces victimes nous avons aussi demander la neutralité de la CENI entre les candidats pendant les différentes élections. Nous voulons aussi qu’il y ait dialogue inclusif et que les résultats soient appliqués à la lettre… » conclu-t-il.

La commission entend dynamiser ses actions afin de moraliser dit-elle les prochains évènements politiques.

Boubacar Siddy Bah

Universguinee.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 − 27 =