Guinée-Politique : « La question des détenus pour des faits politiques est un problème qu’il faut résoudre » (Bah Oury)

0
56
POLITIQUE

La question des détenus politique continue toujours à faire réagir certains acteurs politiques. Le président de l’UDRG, union des démocrates Républicains de Guinée soutient que les démarches enclenchées pour encourager le processus de leur libération sont toujours en marche. Bah Oury précise que ce combat doit être une affaire de tous. Il demande surtout à privilégier la négociation dans la lutte.

Plusieurs détenus ont pu être libérés ces derniers temps suite à une grâce présidentielle ou mise en liberté conditionnelle. Au dire de certains acteurs politiques, la floraison des détentions est la résultante de la crise postélectorale du 18 octobre dernier. Bah Oury président de l’UDRG avec d’autres hommes politiques ne sont restés indifférents face à cette situation.

« Dès au début nous avons fait des démarches auprès des autorités politiques et judiciaires pour que cette question puisse être réglée de la manière la plus idoine, c’est-à-dire permettant de faire libérer les gens pour nous permettre d’enclencher un processus susceptible d’enclencher de la confiance entre tous les acteurs » a-t-il fait savoir.

Pour l’un des signataires de la Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée, la résolution de la crise enclenchée suite aux détentions politiques devrait être un combat de tous.  

« La question des détenus pour des faits politiques est un problème qu’il faut résoudre. Il faut trouver des solutions aux problèmes que nous pouvons résoudre pour faire face ensemble aux problèmes les plus complexes qui nécessitent la mobilisation de tous » poursuit-il.

Bah Oury encourage de privilégier la négociation pour la libération des autres détenus car dit-il « lorsque tu négocie cela veut dire que tu prends en compte les rapports de force existants pour trouver les voies et moyens qui puissent te permettre d’atteindre les objectifs que tu t’assignes. si tu veux libérer les gens il faut t’assurer de pouvoir les libérer dans les meilleures conditions » propose-t-il.

L’homme politique s’est félicité des avancées dans la libération des détenus politiques et pense que cela pourrait donner de l’espoir à ceux qui ne sont pas encore libérés.

Boubacar Siddy Bah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 + 8 =