Or à Gaoual : Explications scientifiques d’Aboubacar Camara chroniqueur scientifique

0
80

L’exploitation clandestine de l’or à Gaoual a fait débat ces derniers temps. Dans un entretien exclusif accordé à notre rédaction, le chroniqueur scientifique Aboubacar Camara tente d’apporter des explications scientifiques sur la découverte du métal jaune dans la préfecture de Gaoual. Il énumère quelques impacts de cette découverte et propose des solutions pour réglementer les gisements miniers.

Après l’annonce de la présence du précieux métal dans la sous-préfecture de Kounsitel à 15 kilomètres de Gaoual, la ville est devenue la convoitise des mineurs venus de tous les horizons depuis juin dernier. Conséquences, des violents affrontements ont été enregistrés dans la zone aurifère. Même si c’est un orpailleur qui a révélé la présence de l’or à Kounsitel, les géologues guinéens avaient depuis la première République affirmé l’existence de cette ressource aurifère dans la préfecture de Gaoual. Aboubacar CAMARA EST chroniqueur scientifique.

« Les géologues ont fait la prospection de la Guinée et Gaoual est l’une des régions les plus étriquées géologiquement. Scientifiquement en Afrique partout où on trouve le birrimien (une couche géologique qui encaisse l’or) c’est qu’il y a l’or. C’est connu que la zone est aurifère parce qu’il y a l’or à Gaoual » a-t-il révélé.

La découverte de l’or dans une zone engendre de graves conséquences si l’Etat ne réagit pas prévient Aboubacar Camara. « Si ce n’est pas bien réguler par l’Etat mais Gaoual va être un faroueste ça va attirer les orpailleurs de Mali de Siguiri du Burkina Fasso tous vont se ruer vers la zone c’est ce qu’on appelle la ruée vers l’or et là ça va être difficile à gérer » prévient-il.

Pour minimiser toute extraction illégale dans les zones aurifères notre interlocuteur tente d’apporter des pistes de solutions.

« C’est au moment où on avait découvert que l’Etat devrait mettre les moyens toute suite pour militariser d’abord la zone puis mettre en place une société d’exploitation pas privée mais nationale c’est-à-dire monter une société d’exploitation mixte qui va travailler avec l’Etat ensuite il faut échanger avec la population de Kounsitel et trouver un consensus pour une solution durable » a-t-il proposé.

D’autres métaux précieux Le cuivre, platine, nickel, bauxite, fer sont aussi des ressources retrouvables dans la préfecture de Gaoual a en croire Aboubacar Camara.

Boubacar Siddy Bah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 7 =