M'Mah Sylla-Viol
M'Mah Sylla décédée vendredi 19 novembre 2021

Après le décès fâcheux de M’Mah Sylla, l’histoire de cette étoile fait parler d’elle-même. Interrogé sur les Grandes Gueules, le cousin de la défunte est revenu sur ce qu’il retient de celle que trois médecins auraient violée. Il accuse aussi également les médecins d’indifférence pendant le traitement de la disparue.

« M’Mah Sylla habite à côté de mon Usine, elle a l’habitude de m’apporter à manger assez souvent. Elle y venait gratuitement soit avec Fonio Magagni là-dessus ou autre. On adorait.
Pendant deux mois, on ne l’a pas vue, je me suis dit que c’était à cause de la saison des pluies sûrement.

Tout d’un coup ma mère me dit : “Ah j’ai entendu la grand-mère de M’Mah Sylla dire M’Mah Sylla doit se faire opérer. J’ai répliqué en disant : ‘Si c’est le cas, on doit être informés à temps pour qu’on puisse aider avec les moyens’.
Malheureusement ils ne nous ont pas dit au clair ce qui se passait. C’est quand c’est devenu grave c’est là qu’on nous a révélé.

Entre-temps nous avons su qu’elle était à Ignace Deen c’est ainsi que je m’y suis rendu accompagné de ma jeune sœur.
Voilà ce qui se passe, on l’a laissée mourir parce qu’à l’hôpital Ignace Deen ce qui se disait” Ah c’est une pauvre jeune fille qui n’a rien. On l’aide seulement en plus, elle a avorté à six reprises » a-t-il retracé d’une voix mêlée de colère.

Selon les informations révélées par le cousin de M’Mah Sylla, cette dernière n’est pas à sa première de subir des harcèlements. Des soignants médecins traditionnels auraient aussi profité d’elle dans des circonstances de soins où elle se serait levée toute nue un jour sans savoir au juste où tout est arrivé jusque-là.

Sa mésaventure est-elle due à son statut social marginal ? Difficile d’y répondre, mais il faut souligner que le tremplin de certaines personnes de mauvaise foi c’est quand elles ont affaire avec des marginaux.
La rédaction de contenu d’univerguinée.