Examens nationaux : Les enseignants ménacent de boycott si les primes ne sont pas payés

La fédération syndicale professionnelle de l’éducation dénonce un refus réitéré du gouvernement de payer leurs primes d’incitations. Ils soutiennent que leur condition salariale est vraiment déplorable et pensent que c’est le bon moment pour l’Etat de régler la situation avant d’assister au boycott des examens nationaux.

Ils veulent entacher les examens nationaux si…

Alors que enseignants, élèves et parents d’élèves s’inquiètent depuis la sortie du président instruisant au ministère de l’éducation d’œuvrer pour tenir les examens nationaux au mois de juin, la fédération syndicale professionnelle de l’éducation menace de boycotter les examens si le non-paiement des arriérés des primes d’incitations persiste. Le secrétaire général de la FSPE situe la situation financière des enseignants. 

« Aujourd’hui, les enseignants ne comptent que sur leur salaire. Nous n’avons pas d’autres sources de revenu. Allez-y dans les banques et tendez le micro aux enseignants vous aurez pitié. Les enseignants sont énormément endettés. A la fin du mois nous n’avons que des miettes », a-t-il fait comprendre.

Selon Salifou Camara, il faut hausser le ton maintenant parce qu’

« Après les examens, c’est les vacances qui s’annoncent. C’est une opportunité pour nous puisque nous avons mené des lobbyings mais cela n’a pas porté la volonté n’y est pas. Donc nous aussi nous avons une dernière arme cette arme s’agit de boycotter les examens », a-t-il fait entendre.

D’ailleurs, il interpelle le gouvernement:     

« Après ces années de perturbations scolaires, il est temps pour le gouvernement de faire face aux enseignants afin de régler leurs problèmes», a plaidé Salifou Camara.

Faut-il rappeler que le gouvernement entend organiser tous les examens nationaux dans le mois de juillet.

Boubacar Siddy Bah