Cette année en Guinée, pour accomplir le pèlerinage l’un des 5 piliers de l’islam, les fidèles doivent débourser une somme de 60 millions GNF et l’âge maximal est fixé à 65 ans, alors que les années précédentes le tarif était à 47 millions GNF.

Cette nouvelle mesure qui intervient dans une situation extrêmement difficile pour la plupart des citoyens est diversement appréciée dans la capitale Conakry.