Insécurité à Conakry
Des soldats de l'armée tiennent un poste de contrôle après le soulèvement qui a conduit au renversement du président Alpha Condé dans le quartier de Kaloum à Conacry en Guinée, le 6 septembre 2021. REUTERS/Souleymane Camara

L’insécurité qui prévaut en Guinée notamment dans la Capitale Conakry depuis l’avènement du CNRD est une affaire gravissime.

L’insécurité qui plonge dans la contrariété.

Le comité national pour le rassemblement, quoique préoccupé par la sécurité des populations semble-t-il est au cœur d’abus commandités pour la majeure partie des cas par des individus non identifiés.

La recrudescence des agissements de ce genre doit à ce jour être un point rouge que la junte militaire devrait urgemment corriger. Faute de quoi, des jugements sans concessions ne seraient pas exclus à l’encontre du Colonel Mamadi Doumbouya et ses hommes.

Ces derniers jours, lors de la prise de fonction des commandants des régions,  le tombeur d’Alpha Condé a souligné que : »Le soldat a pour vocation d’enquêter, de travailler, mais pas de juger…  » fin de citation. Faudrait-il passer à la vitesse supérieure pour enfreindre ces comportements qui ont fait état de plusieurs sinistrés ? En tout cas, l’heure est grave. L’attaque des Entreprises Mohamed V opérée courant cette semaine en fait foi. La directrice de la structure a même confié au micro de la Télévision nationale RTG que les visiteurs ont démantelé le système de surveillance pour mieux s’installer sur les lieux.

A lire aussi :Colonel Doumbouya aux officiers:  »Le gendarme a pour vocation d’enquêter  »

Il est dit que le rôle régalien des troupes sécuritaires est de protéger l’intégrité territoriale et celle du peuple. Toutefois, si rien n’est fait, il est fort inquiétant que la population soit incessamment à la merci des malfrats récidivistes.

L’insécurité, source d’instabilité

Il faut noter que l’insécurité est parfois mère de plusieurs situations insipides entre autres : La dépression, la psychose, la pauvreté, l’essor de la délinquance sans doute.

Tous ces risques étant en vus, le comité national pour le rassemblement et le développement n’a pas de temps à perdre parce qu’il en déjà assez perdu. De surcroît, la vie et biens des guinéens sont dans le viseur de mauvaises mains.

Guinée: Une mission de la CEDEAO est arrivée à Conakry

Boubacar Siddy Bah pour Universguinée