Ministre de la transition : Seize ministres et leurs fonctions connus !

0
Nomination des ministres de la transition

Ministre de la transition-Commencée par le chef de l’Etat Colonel Mamadi Doumbouya depuis le 22 octobre, la nomination des ministres du gouvernement de la transition va à compte-gouttes. C’est du moins ce que l’on a pu observer depuis le début du processus. Néanmoins, nous en sommes loin déjà car seize postes (ministres) sont pourvus sur 27 (25 ministres et 2 secrétaires généraux). Présentation de ces ministres :

Qui sont-ils ?

D’abord, Aboubacar Sidiki Camara, nommé ministre délégué chargé de la Défense nationale. Surnommé « Idi Amin » il est réputé proche du chef de la junte

Abdouramane Sikhé Camara est nommé secrétaire général du gouvernement avec rang de ministre.

Puis, Bachir Diallo est nommé à la Sécurité et à la Protection civile. Il est l’ancien attaché de défense en Algérie.

En plus, Louopou Lamah obtient le ministère de l’Environnement et du Développement durable. Elle est l’ancienne directrice nationale du Commerce extérieur et de la compétitivité au ministère du Commerce précédent.

Quatre ministres par série de décret

Julien Yombouno, précédemment spécialiste éducation, chargé de la qualité à l’UNICEF obtient Ministre du travail et de la fonction publique.

S’agissant du Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, c’est Mamadou Pathé Diallo, précédemment coordinateur des Nations-Unies en Guinée-Bissau qui en bénéficie.

Par ailleurs, Mory Sandan Kouyaté, précédemment Directeur exécutif du comité inter africain sur la santé des femmes et des enfants occupe la place du Ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger,

 Mme Charlotte Daffé, précédemment Directrice du contrôle interne à Total Guinée a eu la charge du Ministre de la pêche et de l’économie maritime,

Le continuum des nominations du mardi 26 octobre.

Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation : Mme Diaka Sidibé, précédemment directrice générale de l’institut supérieur des Mines et Géologie de Boké ;

Ministre de la Promotion féminine, de l’enfance et de la protection des personnes vulnérables : Mme Aïcha Nanette Conté, précédemment spécialiste protection de l’enfant à Unicef Guinée ;

Ministre de l’Information et de la Communication : Mme Rose Pola Pricemou, précédemment directrice générale du bureau de stratégie et de développement au ministère des investissements et des partenariats publics privés ; Vous pouvez aussi lire:

Parcours de Rose Pola Pricemou, la nouvelle ministre de l’information et de la communication(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Ministère des Infrastructures et des Transports : Yaya Sow, précédemment juge consulaire au tribunal de commerce de Conakry.

Les promus dans la soirée de mercredi 27 octobre

M. Alpha Boubacar Barry. Ce jeune entrepreneur et consultant international, aura la lourde tâche de diriger désormais le Ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Le second promu est Guillaume Hawing, précédemment Directeur Général de l’Institut privé Mahatma Gandhi. Ce dernier prend les rênes du département de l’Enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation.

Pour sa part, M. Mory Condé, précédemment directeur exécutif de l’agence pour la promotion de la Gouvernance et des initiatives locales (AGIL international) s’adjuge du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Bernard Gomou, précédemment administrateur, directeur général de l’Anala assurance complète le « quator  » du soir. Il a été nommé au ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME.

Boubacar Siddy Bah pour Universguinée.info