Depuis plus de dix (10) mois, vous dirigez ce pays. Normalement, vous auriez dû trouver les moyens administratifs (humains et financiers)  permettant une meilleure gestion de la collecte des ordures. En tout cas, de vous voir en train de participer à l’assainissement ne fait pas de vous un modèle et un président ‘normal’. Même un Maire ne devrait pas se soumettre à cet exercice. Leur boulot c’est de faire fonctionner les services municipaux affectés à cette tâche.

Je voudrais vous rappeler qu’Alpha Condé, que vous avez renversé le 5 septembre 2021 à la satisfaction de la quasi totalité de vos compatriotes, à un moment donné, avait confié cette tâche au Génie militaire.

Sous une fine pluie, Hadja Halimatou supervisant l’assainissement d’un secteur du quartier Cosa, dans la commune de Ratoma.

Et avant cette mesure, Hadja Halimatou Diallo, épouse du leader politique le plus populaire de Guinée, Cellou Dalein Diallo, abusivement poursuivi par la Justice guinéenne (je souligne que le seul parti qui pourrait dire que j’ai été un de ses membre c’est le RPG a-e-c, dont j’étais même un membre du Comité central) avait mobilisé de nombreuses fois des militants et sympathisants de l’UFDG pour enlever gratuitement des tonnes de déchets  dans les communes de Matoto, Matam Dixinn et Ratoma.

Mais rapidement, elle en a été empêchée par le régime en place, qui voyait dans cette activité, des objectifs de mobilisation politique en faveur de l’UFDG.

Retournez à vos bureaux

Vous avez trop de dossiers urgents et très importants à examiner, dont celui de préparer la venue du Médiateur de la CEDEAO, Thomas Boni Yayi, ancien président du Bénin. Cette arrivée devrait normalement être au cœur de vos activités, vous, votre gouvernement et le CNT. Les ordures, laissez cette gestion aux Maires avec le financement adéquat.

Canan Shabaz directrice de communication d’Albayrak transport et assainissement

Différentes compagnies ont été mises sur pied sous le régime Alpha Condé pour collecter les ordures. Cas notamment de de la Turque Albayrak assainissement qui, à cet effet, aurait touché quelques millions d’euros… alors que les travailleurs guinéens, sous payés, ne recevaient pas régulièrement leurs salaires.

Dans de nombreux quartiers de Ratoma, des ONGs offrent un service de collecte des ordures ménagères. Comment se fait-il qu’ailleurs cela ne soit pas le cas ? Les marchés de Conakry  prélèvent diverses taxes mais sont généralement des lieux insalubres. Les administrateurs et élus locaux, comme certains le soutiennent, en font-ils leurs caisses privées.

En tout cas, ce n’est pas aux membres du gouvernement, encore moins au Président de la transition de mener ces travaux d’assainissement, pour lesquels des personnes sont employées. Au Mali et au Burkina Faso, dirigés par des régimes de transition, ce ne sont pas leurs dirigeants qui font ce travail.

Mon Colonel Doumbouya vous et vos camarades du CNRD, vous devriez réaliser que la situation du pays est devenue pire qu’elle l’était sous le régime d’Alpha Condé. Et pour la corriger, vous devriez comprendre la nécessité de travailler en étroite collaboration avec les forces vives rassemblées au sein du G58 et du RPG a-e-c et ses alliés. En vous rappelant que sans la Cour constitutionnelle aux ordres et les forces militaires et paramilitaires, dont le Groupement des forces spéciales, la Guinée aurait eu une autre gouvernance depuis fin 2020, car le peuple avait majoritairement voté pour le candidat de la Coalition ANAD, Cellou Dalein Diallo.

Source: guinafnews.org